Catégories

Les étiquettes thermiques

Les étiquettes d'identification des produits

C’est le support le plus utilisé pour identifier un produit quel qu’il soit. L’étiquetage reste la méthode la plus simple et la plus efficace pour identifier un produit.

Etiquettes transfert thermique & thermiques directes

Il y a deux types d’étiquettes :

  • Les étiquettes utilisées en transfert thermique – celles qui nécessitent de l’encre (film transfert thermique) et qui peuvent être faites à partir de matière papier vélin ou synthétique.
  • Les étiquettes thermiques qui sont uniquement fabriquées sur une base de papier et possèdent une propriété chimique qui les font réagir au contact d’une source de chaleur.

 

Etiquettes en rouleaux, paravent ou planche

Les étiquettes sont conditionnées sous forme de bobines (rouleaux), de paravents ou en planches.

Le mandrin

Rouleau cartonné sur lequel sont enroulées les étiquettes. Il est important de connaître son diamètre car les imprimantes n’acceptent pas toutes les mêmes diamètres (cf Schéma d'une bobine, ci-dessous).

Format :

  • 25 mm et 40 mm pour les petites imprimantes (le 25 mm est amené à disparaître)
  • 76 mm pour les imprimantes standards

 

Diamètre de la bobine d'étiquettes

Comme pour le mandrin, il est important de connaître le diamètre de la bobine car les imprimantes, suivant le modèle et la marque, n’acceptent pas toutes les mêmes diamètres (cf Schéma d'une bobine, ci-dessous).

  • 100 mm et 125 mm petite imprimante pour la bureautique
  • 200 mm pour les imprimantes standards

 

La largeur d'étiquette (laize)

Cette mesure prend en compte la largeur de l’étiquette. Elle se mesure toujours dans le sens perpendiculaire au défilement du rouleau (cf Schéma d'une bobine, ci-dessous).

La hauteur d'étiquettes (l’avance)

La hauteur correspond à la hauteur de l’étiquette et donc à l’avance de l’étiquette dans l’imprimante (cf Schéma d'une bobine, ci-dessous).

L’échenillage

C'est la distance entre deux étiquettes (cf Schéma d'une bobine, ci-dessous).

Schéma d'une bobine d'étiquettes

Les systèmes de découpe

La Pré-découpe

La pré-découpe, est une découpe non franche qui permet à l’étiquette de rester accrochée à son support et d’en faciliter son détachement sans l'altérer. Cette méthode est très fréquemment utilisée dans l’évènementiel (ticket de cinéma, salon, expo…)

La refente

A l’aide d’un outil, on crée une découpe dans l’étiquette, sans la séparer ni la décoller du support silicone.
Cela permet, lors de l’impression, d’avoir une seule surface à imprimer et de pouvoir la séparer en plusieurs parties très simplement.

Les systèmes de détection

Toutes les imprimantes sont pourvues d’une cellule infrarouge qui détecte le début et la fin du support lorsque le signal, émis, est interrompu par le passage d’une étiquette.

L’échantillonnage

On appelle échantillonnage le processus de détection d’une étiquette par différence d’opacité. La cellule émet un signal qui, lorsqu’il est interrompu, transmet une information. Le support siliconé, sur lequel sont apposées les étiquettes, est translucide. En revanche les étiquettes, plus opaques, ne laissent pas passer le faisceau, il y a une différence d’opacité entre le support et les étiquettes. C’est cela qui permet à l’imprimante de les détecter.

La marque noire

Procédé utilisé lorsque les étiquettes sont transparentes. Le support silicone n’étant pas assez opaque pour que la cellule puisse détecter l’étiquette, on imprime une marque de couleur noire au niveau de l’échenillage (entre les étiquettes). A l’inverse de l’échantillonnage l’imprimante voit le début et la fin des marques noires.

La perforation

Lorsqu’il n’est pas possible d’imprimer une marque noire et très souvent lorsque les étiquettes sont conditionnées sous forme d'un rouleau continu (sans échenillage), on perfore le support afin que le faisceau de la cellule puisse détecter une présence.

Les étiquettes papier

Velin


Le papier vélin est papier sans grain, soyeux et lisse qui a la particularité de ne pas laisser apparaître de vergeures. Ce papier évoque le parchemin de luxe, qui est fabriqué avec la peau du veau mort-né, vélin. Pour rendre cet effet, les vergeures de la forme sur laquelle est coulée la pâte à papier sont remplacées par une fine toile métallique qui ne laisse aucune empreinte visible sur le papier.


Papiers thermique


Le papier thermique est un papier dont la surface est imprégnée de substances chimiques, celui-ci noirci au contact de la chaleur. Il est très fréquemment utilisé pour les tickets de caisse, les applications dans le domaine alimentaire ou transport.

Couché


Sur la base d’un papier velin le papier couché est en papier pelliculé. Sa surface est recouverte d’une fine couche à base de matières minérales afin de lui donner une meilleur qualité d’impression et résistante à l’environnement extérieur (projection d’eau…).


Couché thermique (Thermique Top)


Même principe que le papier couché, sauf que le papier qui le constitue est un thermique. Il réagit donc à la chaleur et possède une meilleur résistance.

Kromekote ou Chromolux


Papier glacé, pelliculé sur la base d’un papier couché. Son aspect très brillant et émaillé est obtenu par calandrage avec un cylindre chromé à chaud. Il permet d’obtenir une très bonne qualité d’impression évitant ainsi les matières synthétiques plus résistantes mais beaucoup plus coûteuses.

Les étiquettes synthétiques

Les étiquettes autocollantes / adhésives

Les adhésifs ont des spécificités propres et diffèrent suivant les applications. Chaque adhésif peut-être combiné avec une matière. Seul point commun, lorsque l’étiquette est collée, il faut laisser l’adhésif polymériser entre 12 et 24 heures pour que son pouvoir adhérent agisse.

Permanent

C’est l’adhésif le plus fréquemment utilisé - l’étiquette ne peut-être retirée sans déterioration et l’adhésif reste sur le support – il faut utiliser un solvant approprié pour ôter les résidus.


Renforcé

Adhésif préconisé pour des applications aux conditions difficiles : basse température (surgelé, congelé), surfaces irrégulières...
Nota : Dans le cas des produits congelés, l’étiquette doit être pausée à température ambiante.


Enlevable

L’étiquette peut-être ôter du support, sur lequel elle a été collée, mais ne pourra pas être recoller - l’adhésif perd de son pouvoir d’adhésion. Elle peut-être décoller plusieurs mois après son collage.


Destructible

C’est un adhésif résistant qui à la particularité de laisser le mot « VOID sur le support lorsque l’étiquette est décoller. Ce mot ne peut s’effacer sans détériorer le support.


Congélation

Adhésif résistant aux basses températures mais surtout il permet de coller une étiquette sur un produit déjà congelé (jusqu’à -20°C).


Grand froid

Adhésif résistant, également aux basses températures et aux très basses températures (jusqu’à -80°C), il permet aussi de coller une étiquette sur un produit déjà congelé.


Nouveaux produits

Plus d'infos

Fabricants